Le Traitement des eaux
Header

Osmose Inverse

Pour le traitement des eaux de process, la dépollution ou d’autres traitements comme le dessalage des eaux, l’osmose inverse est souvent utilisé.

Le principe de l’osmose inverse pour le traitement de l’eau est de faire passer cette eau à travers une membrane ultrafine (jusqu’à 0.001 micron) afin de ne laisser passer que les molécules d’H20. Ce procédé très efficace permet d’éliminer de 95% à 99% des particules présentes dans l’eau et d’en diminuer nettement la dureté. L’eau passant à travers cette membrane doit être au préalable bien filtrée afin de ne pas saturé l’osmoseur.

Le principe de la pression osmotique appliquée ici concentre les sels dans l’eau restante. On se retrouve alors avec deux compartiments, l’un chargé en sels minéraux et très concentré et un autre compartiment très peu concentré en sels. Avec cette technique, l’on perd en général plus de 25% de l’eau à traiter qui restera très concentrée en élément et devra être traitée à nouveau. La membrane doit quant à elle être remplacée avec le temps, s’usant à force d’utilisation.

Il existe plusieurs inconvénients à l’osmose inverse comme par exemple la grande perte d’eau et d’énergie. En effet, le pompage de l’eau représente un grand coût énergétique. Le coût des membranes est aussi très élevé et ajouté à cela les pertes d’eau trop concentrées, l’eau osmosée revient assez cher aux particuliers.

Malgré ces inconvénients, c’est une technique très utilisée notamment pour le dessalement de l’eau de mer où on peut retirer 70% d’eau consommable de l’eau de mer.

L’osmose inverse est également utilisée dans de nombreux domaines comme l’irrigation pour certaines plantes, l’œnologie et la fabrication de sodas.

osmose inverse